Smart Apps – le film

Posted on 17 mai 2012 par

1


Un des groupes de projet du Master MOI constitué par de …a collaboré au projet dobservatoire de la relation engagé par Nextage et l’AFRC ( commission Innovation et Technologies de la relation.

Le projet visait à explorer les usages des applis en interrogeant une douzaine d’utilisateurs avertis. Le résultat de leur étude a pris une forme de vidéo. En voici la synthèse, en vidéo.

Ses principaux enseignements portent sur l’identification de de deux situations caractéristique : l’usage instrumental et l’usage morale, la nécessité de la simplicité, l’importance de l’instantanéité et le fait que les applis sont moins une question de mobilité que de saisir dans une sorte de nomadisme l’essentiel de l’instant. Des haltes. On y remarquera que l’achat y trouve une belle place, les tâches de localisation et de circulations y sont essentielles, certains peuvent y gérer le quotidien de leur banque, Le divertissement y joue un rôle essentiel pour remplir le temps, l’information est une ressource.

Une dizaine d’applis occupent l’attention selon des configurations d’usage variées. Certaines ont un rôle universel : gmail, I-tunes, Amazon, Google maps..Les autres se fragmentent dans la contingence des utilisateurs. Elles font du mobile un couteau suisse.