Usage des SI – Une approche interculturelle

Posted on 9 novembre 2011 par

1


Vendredi 4 Novembre, le Master MOI accueillait le Professeur Edson Riccio de L’Université de Sao Paulo, fondateur du congrès Contecsi et rédacteur en chef de la revue JIStem.

Plus qu’un cours, il s’agissait d’engager une réflexion commune sur la question des différences d’usages des Technologies de l’information entre les cultures et les nations. Et c’est à cette discussion qu’on participé l’ensemble des étudiants mais aussi Bernard Quinio et Christophe Benavent.

De manière assez surprenante le rôle de la culture dans l’usage des TI n’est pas un domaine extrêmement étudié. Serait-ce que considérant que les objets techniques sont universels, leur usage le serait-aussi? Et pourtant de nombreux arguments tels que les théories de l’appropriation ou celles des affordances laissent à penser que dans des milieux différents les usages soient distincts. Cet un point de vue que Bernard Quinio à renforcé en exposant les arguments de la théorie de l’activité.

Reste à mieux comprendre comment et pourquoi les usages peuvent différer d’une culture à l’autre. Les travaux de Hofstede peuvent y contribuer, et c’est ce que le professeur Riccio a tenté de montrer au travers de la culture brésilienne et de la culture française. Les différences de traits en terme de degré de collectivisme, masculinité, de distance à l’autorité ou encore d’acceptation de l’incertitude peuvent expliquer en partie les différences d’usage. D’autres arguments cependant peuvent être employé, par exemple celui des cultures à fort ou faible contexte.

De cette rencontre un idée s’est dégagée, celle d’une coopération de recherche portant sur un objectif modeste : développer une échelle des usages et les comparer sur la base des traits culturels des deux régions. Voilà qui ferait la matière d’un ou deux mémoires…et d’un projet plus durable.

Posted in: Uncategorized